samedi 16 mai 2015

Wishlist culinaire de mai

Hello tout le monde !

Je l'ai peut-être déjà évoqué ici, je suis une grande collectionneuse de livres de cuisine. Depuis que je ne vis plus chez mes parents et surtout depuis que je me suis intéressée à la cuisine bio et végétale, les volumes s'empilent dans ma bibliothèque. Il y en a que je garde par affection (le premier qu'on m'ait offert) même si cela ne correspond plus vraiment à ce que je mange aujourd'hui, il y a ceux qui me servent toutes les semaines (Vegan), ceux dont j'espère me servir un jour (sur les pains et viennoiseries maison), ceux qui me serviront bientôt (sur la cuisine aux huiles essentielles)...

Et il y a aussi ceux que je n'ai pas (encore) et qui m'attirent particulièrement ! Une petite liste ? C'est parti !

25 glaces vegan



On ne présente plus Marie Laforêt, qui a elle seule a dû écrire les deux tiers des livres végan en France ! Mon excuse pour acheter ce livre : ne pas pouvoir manger de glaces est un grand regret de ma vie d'intolérante au lactose. Et puis cette couverture n'a-t-elle pas l'air parfaitement décadente ?

Flocons d'avoine et d'ailleurs




Ca, c'est la faute de Natasha qui m'a trop donné envie avec son article. Les flocons, je ne les utilise pas vraiment, à part pour un porridge informe de temps en temps :( J'ai bien envie de les découvrir un peu plus !

Pâtisserie crue


Et pour finir... ce petit délice (rien que la couverture...). Je m'intéresse (un tout petit) peu à la pâtisserie crue depuis que, l'été dernier, j'ai dû préparer des desserts pour 15 personnes sans four. Du coup, le mixeur devient indispensable, mais vous admettrez que c'est plus facilement transportable^^ Du coup, j'ai bien envie de tester les recettes de ce livre ! Et aussi parce que j'adore les fruits crus, ce qu'on perd souvent dans la pâtisserie traditionnelle.

Et voilà pour ce petit inventaire :)


Et vous, quels livres vous font de l'oeil ? Avez-vous déjà ceux présentés ci-dessus ? Partagez votre avis en commentaire !


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 9 mai 2015

Inspirations #6

Hello !




J'ai, entre autres choses, pas mal laissé cette rubrique à l'abandon, alors que c'est une chose que j'aime beaucoup faire ! Du coup, je vous propose ce mois-ci un petit condensé de mes dernières découvertes depuis la dernière fois :)

1. De la danse (classique)

Dans mes (jeunes) années, j'ai fais beaucoup (15 ans) de danse classique. A une période, mes parent m'emmenaient une fois par an, pendant les vacances de Noël, voir un ballet classique de l'Opéra de Paris. J'en garde des souvenirs émerveillés, fascinés et parfois aussi un petit peu mitigés. J'ai une fâcheuse tendance à trouver les danseuses trop maigres et ça me renvoyait systématiquement mon image en pleine figure. Je n'ai comme qui dirait pas du tout le physique de l'emploi et ça me rendait toujours un peu triste :( Depuis, j'ai arrêté et les pratiques comme le yoga où on est plus respectueux et bienveillant envers son corps mes conviennent mieux, ce qui ne m'empêche pas d'être toujours admirative des prouesses physiques des danseurs, surtout des hommes (et de la hauteur de leurs sauts...).

Bref, dans cette vidéo, vous avez un court extrait de Don Quichote, dansé par Marianela Nunez et Carlos Acosta. Oui, vous avez bien vu, le Monsieur est cubain et... franchement coloré ! C'est pas tous les jours qu'on voit ça dans la danse classique, et ça mérite d'être souligné ! Allez, je vous laisse profiter de ses jambes...



Et chez les filles, vous avez Misty Copeland, qui oeuvre à l'American Ballet Theater. Il était grand temps que les américains aient une ballerine afro-américaine !

2. Take me to church

On reste dans la danse plus ou moins classique avec une chorégraphie dansé par Sergei Polunin sur la chanson Take me to church de Hozier (un total inconnu pour moi). Si je ne dis pas de bêtise, le tout a été filmé par un photographe (oui oui). Donc ça donne une chorégraphie merveilleuse, un peu entre le classique et le contemporain, magnifique filmé dans un décors atypique pour le genre, et très douce :)






3. Call the midwife

En manque de série ? Je vous recommande la série de la BBC "Call the midwife". Dans les quartiers pauvres du Londres du début des années 1960, les infirmières/sage-femmes de Nonatus House ont fort à faire. Les accouchements ont lieu à domicile dans leur grande majorité, la péridurale n'existait pas, les sage-femmes sont en partie religieuses...

J'ai adoré cette série et la jolie Jenny Lee qui débarque dans un milieu social auquel elle ne connait rien mais qui va bien s'y adapter. Dommage que l'actrice quitte rapidement la série, j'ai un peu plus de mal à accrocher depuis :(

La série a été adaptée à partir des mémoires de Jenny Lee, jeune infirmière sage-femme à cette époque dans ces quartiers.

Une partie de la série est disponible sur Netflix.

4. La couleur des sentiments

Toujours dispo sur Netflix, il s'agit cette fois-ci d'un film. L'intrigue se déroule au début des années 1960 (encore^^) à Jackson, une ville du Mississipi. Skeeter, une jeune femme blanche, décide de s'intéresser aux conditions de vie des bonnes noires qui travaillaient à l'époque pour les riches blancs, suite au départ de celle qui l'a élevée et qu'elle considérait presque comme sa propre mère. Elle rencontre Aibileen et Minny, deux bonnes qui vont tout risquer pour convaincre d'autres femmes de raconter leurs histoires. Leurs histoires sont rassemblées et publiées anonymement dans un libre qui deviendra rapidement un best-seller lu par leurs employeurs !

J'ai trouvé les personnages, en particulier Aibileen très attachants et le film très émouvant. Je n'y connais pas grand-chose à la condition des noirs à cette époque mais je pense que ce film est assez réaliste malheureusement.

5. Je suis jolie

Cet article du blog Corporate Miou Miou est merveilleux : acceptation de soi, dictature de l'image, formatage par la société... A mettre entre toutes les mains !

6. L'amour se nourrit de choses si petites qu'on ne les voit pas toujours...

J'ai été très touchée par cette série de dessins. Peut-être parce que ça ne va pas fort en ce moment, mais ils ont une résonance particulière chez moi et évoquent des scènes que j'aimerais vivre :) Je me demande si je ne vais pas en faire quelques belles impressions pour les afficher au-dessus de mon bureau (c'est mieux qu'un planning de révisions, non ?).

Et voilà, c'est tout pour ce mois-ci !

Connaissiez-vous mes inspirations ?Et vous, qu'est-ce qui vous inspire en ce moment ? Partagez ça en commentaire !



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 29 avril 2015

Polenta crémeuse aux légumes


Bonjour tout le monde !

Ma présence a laissé à désirer ces derniers temps... J'en suis vraiment désolée. J'ai manqué de temps, puis d'inspiration, puis d'envie. Aujourd'hui, je ne sais pas trop où j'en suis avec ce blog, mais ce n'est pas l'objet de cet article, je vous en reparlerai peut-être plus tard :)

Aujourd'hui, je vous propose une petite recette dans le cadre de l'éco-défi de Natasha du mois d'avril. Le but : proposer une recette végétalienne équilibrée. Même si je ne suis pas végétalienne, ni même végétarienne, c'est une alimentation qui m'inspire beaucoup et que j'associe désormais à une cuisine miam miam !

Voici donc ma recette !





Pour 2 personnes

- 160g de polenta
- 1L d'eau
- 1 grosse échalote
- 400g de champignons
- Quelques belles branches de chou kale
- Sauce soja

1. Dans une casserole, mettre l'eau à bouillir. Vous pouvez ajouter un peu de bouillon de légumes en poudre pour donner un peu de goût.

2. Dans une poêle, faire chauffer un peu d'huile d'olive. Laver et détailler les légumes. Faire revenir l'échalote dans l'huile. Lorsqu'elle est dorée, ajouter les champignons. Lorsqu'ils ont bien rendu leur eau, ajouter le kale et couvrir.

3. Lorsque l'eau de la casserole bout, ajouter la polenta en remuant bien. Lorsque la consistance devient crémeuse, répartir dans deux bols.

4. Répartir les légumes sur la semoule puis ajouter un trait (ou plus !) de sauce soja.



Astuce : Pour varier et respecter les saisons, vous pouvez remplacer/ajouter les légumes proposés ci-dessus par des lamelles de poivron, des dés d'aubergine ou de courge... Ici, j'ai rajouté des haricots plats.

Note : cette recette est fortement inspirée d'une recette du livre Deliciously Ella, surtout pour les proportions. J'avais trouvé une recette similaire dans un autre livre de cuisine vegane. Le plus important, c'est le ratio polenta/liquide, pour avoir une consistance bien crémeuse (je trouve la recette originale un peu trop liquide). Pour le recette, vous pouvez faire ce que vous voulez !

A bientôt,

Bulle :)

vendredi 16 janvier 2015

Nobles huiles


Hello !

Il y a un moment, j'ai été contactée par la Compagnie des Sens pour venir leur rendre une petite visite dans leurs locaux en région parisienne. La Compagnie des sens est une jeune start-up qui a pour objectif de rendre accessible l'utilisation d'huile essentielle bio au grand public. Plutôt sympa non ?





En plus de leur boutique en ligne, la Compagnie des Sens a mis en place le Lab', un espace pédagogique dédié à l'information sur les huiles essentielles et l'aromathérapie. On y trouve en particulier des rubriques thématiques (insomnie, haleine fraîche, règles douloureuses...) qui donnent des solutions pour traiter de nombreux petits soucis.

Je n'ai pas encore pu me rendre rencontrer l'équipe "en vrai" pour cause d'emploi du temps un peu chaotique, mais Marie, avec qui j'ai été en contact, a gentiment accepté de répondre à mes -nombreuses- questions, parce que je n'y connais pas -encore- grand-chose en huile essentielle ! Au fur et à mesure de nos échanges, nous avons décidé de développer un petit projet sympa, dont je ne vous parle pas encore. Rassurez-vous, cela ne saurait tarder ! Pour aujourd'hui, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur les huiles essentielles et quelques unes de leurs utilisations !

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ? Comment les extrait-on ? De quelle partie de la plante ?

Une huile essentielle est la partie distillée d’une plante aromatique. Par distillation, la vapeur d’eau va traverser la plante en emportant avec elle les molécules de la plante. Une huile essentielle est donc un concentré d’une plante. Une seule goutte contient une quantité impressionnante de molécules qui vont agir directement sur le problème en question. Contrairement à l’homéopathie par exemple, qui est une médecine douce : dans une granule, il y a très très peu de substance active.

Il existe plusieurs façons d’extraire les huiles essentielles. Vous pouvez retrouver notre article sur la fabrication des huiles essentielles : http://www.compagnie-des-sens.fr/labo/fabrication-huiles-essentielles/.

Selon les plantes, on n’utilise pas les mêmes parties. Cela peut être les fleurs (Huiles essentielles d'Ylang Ylang, Hélychrise, Géranium Rosat, Marjolaine à Coquilles…), les feuilles (Petit Grain Bigaradier, Menthe Poivrée, Cannelle, Eucalyptus Radaita…), l’écorce ou le bois (Cèdre de l'Atlas, Cyprès Toujours Vert, Lentisque Pistachier…), le zeste (Citron, Orange Douce, Mandarine Verte, Pamplemousse…), les fruits (Genérvier, agrumes...). Parfois la plante entière (Ciste, Camomille Romaine, Basilic) ou même encore les racines ou les aiguilles (Sapin Baumier par exemple).



A quoi reconnait-on une huile essentielle de bonne qualité ? Comment distinguer entre toutes les marques qui existent sur le marché ? Un label bio est-il gage de bonne qualité ?

Une huile essentielle de bonne qualité doit contenir un minimum de molécules qui varie d’une huile à une autre. Pour chacune des huiles de notre gamme, nous avons répertorié ces doses minimales qu’une huile de qualité doit contenir. Nous mettons un point d’honneur à refuser les lots qui ne correspondent pas à nos critères pour offrir des produits d’une qualité optimale.

Pour distinguer les marques et savoir à qui on a à faire, il faudrait que chaque entreprise affiche en toute transparence la composition de leurs huiles ! Pour le moment, il y en a seulement deux sur le marché qui ont le souci de transparence avec leurs clients sur ce point qualitatifs : Aromazone et la Compagnie des Sens.

Un label bio est indispensable pour ces produits si puissants et naturels ! Cependant, ils ne garantissent que la procédure de fabrication. D’une année sur l’autre, la qualité d’une même plantation peut varier de façon incroyable ! Les plantes sont des créations de la nature : leur qualité change donc en fonction des pluies, de l’ensoleillement, du terrain, d’une saison … Le label bio semble indispensable pour choisir ses huiles essentielles mais malheureusement, il n’est pas toujours gage d’une bonne qualité.

Quel rôle peuvent-elles jouer en médecine (préventif/curatif) ?

L’aromathérapie est la connaissance de se soigner avec les huiles essentielles. Considérée parfois – à tort ! – comme une méthode douce, c’est une méthode très puissante qui a déjà montré son efficacité. Les huiles essentielles peuvent être utilisées à la fois en préventif ou en curatif. En renforçant le corps, elles évitent d’attraper un virus par exemple, mais elles aident aussi à lutter contre un problème pour l’éliminer directement.

Nous avons répertorié les principaux problèmes que nos clients rencontrent sur notre page Aromathérapie : https://www.compagnie-des-sens.fr/aromatherapie.



Quel peut être le rôle des huiles essentielles en cuisine ? Pourquoi les utiliser ?

Dans les préparations culinaires, les huiles essentielles peuvent être d’une grande aide. Nul besoin d’enchérir en quantité : la règle générale est « une goutte pour un plat ». Libre à vous, de rehausser le goût en ajoutant UNE goutte de plus la prochaine fois que vous cuisinerez, si le goût n’est pas assez prononcé pour vous ! Si un ingrédient vous manque, par exemple du citron pour faire votre tarte, une seule goutte d’huile essentielle de Citron peut remplacer le fruit manquant ! On peut aussi les utiliser pour rehausser le goût des plats et donner une petite touche exotique, un petit goût nouveau. Laissez courir votre créativité !

Les huiles que l’on retrouve le plus en cuisine sont : les huiles essentielles de basilic, cannelle, citron (agrumes en général), estragon, mandarine, menthe poivrée, orange douce, pamplemousse, romarin, thym, Ylang Ylang. On peut aussi citer les huiles essentielles de cardamome, curcuma, géranium, gingembre, lavande vraie, laurier noble, marjolaine à coquilles, sarriette des montagnes, sauge sclarée et la verveine citronnée.

Nous vous conseillons un petit livre très bien écrit pour débuter dans la cuisine aux huiles essentielles : Mes petites recettes magiques aux huiles essentielles, écrit par Danièle Festy et Catherine Dupin, éditions Quotidien Malin.

                                                                                 *
                                                                              *     *

J'ai personnellement acheté ce petit livre, mais n'ai malheureusement pas encore eu le temps d'exploiter toutes ses potentialités. De façon générale, Danièle Festy est une référence en matière d'huiles essentielles. Pour en savoir plus sur Théophane, le créateur de la Compagnie des Sens, vous pouvez consulter cet article de Marie-France. Pour plus d'informations sur comment se soigner au naturel avec les huiles essentielles, vous pouvez jeter un oeil à l'éco-défi d'octobre 2014 de Natasha.


La prochaine fois, on parlera d'huiles essentielles d'une façon un peu originale. Les blog-pines contactées par la Compagnie des Sens (Coucou Samia et Natasha) n'ont -à ma connaissance- pas abordé le sujet sous cet angle ! Vous me suivez ?

A bientôt,

Bulle

Nota : Je ne suis pas rémunérée pour écrire cet article, la Compagnie des Sens a répondu à mes questions mais n'a pas vu l'article avant sa publication.

Les images proviennent du site internet La Compagnie des Sens.




Rendez-vous sur Hellocoton !